Zèta : Baskets recyclées et vegan en raisin

Zèta

La marque zèta est une marque de chaussures fondée par la jeune bordelaise Laure Babin. Fabriquées à partir de grappes de raisin, ces chaussures sont l’image de la mode responsable et durable. En effet, elles sont fabriquées à 100 % à partir de matières recyclées et vegan. En créant cette marque, Laure Babin veut apporter du renouveau dans le monde de la mode et éviter le gaspillage de déchets.

Zèta : Baskets recyclées et vegan en raisin

La marque Zeta est une marque de chaussure créée par la jeune et audacieuse Laure Babin. À seulement 23 ans, ce jeune entrepreneur a déjà réussi à créer sa propre marque de chaussure à partir d’une grappe de raisin. Avant la création de zèta shoes, Laure était déjà une jeune femme créative et pleine d’imagination. En effet, elle a déjà inventé une application de rencontre entre voyageurs et fabriqué des tee-shirts coton bio. Aujourd'hui, Laure Babin est titulaire d’un Master 2 en business et développement et elle se lance désormais dans de nouvelles aventures. Pour elle, l’heure n’est plus aujourd'hui à la création, mais au recyclage de déchets.

C’est d’ailleurs une des particularités de cette marque, découvrez cela en vous dirigeant sur cette page. Selon elle, les fabrications des vêtements ou des chaussures à partir des matières bio sont avantageuses, mais la réutilisation est beaucoup mieux. Pour mettre en action ses dires, Laure Babin fabrique aujourd'hui des chaussures à partir de matières recyclées. Grâce à ces matières recyclées en fin de vie, elle contribuerait à stopper le gaspillage et à la lutte contre la pollution.

Zèta : les matières qui ont contribué à fabriquer cette chaussure

Les chaussures fabriquées par la jeune Laure Babin relèvent du jamais vu. En effet, les matières premières qui ont servi à fabriquer les zèta shoes proviennent toutes de déchets recyclés. Quatre différentes matières ont contribué à monter ces chaussures allant de l’extérieur à l’intérieur. Pour l’extérieur de la chaussure, Laure a utilisé des résidus de raisins ou des raisins séchés. Cette matière est atypique, car elle est la première à en utiliser pour fabriquer des chaussures. Pour les semelles extérieures et intérieures, elle a recyclé des bouchons de liège et du caoutchouc broyés. Quant à la doublure des baskets, Laure a assemblé des déchets de bouteilles en plastiques. Ces bouteilles proviennent toutes de la mer Méditerranée qui abrite de nombreux déchets en plastiques chaque année.

Elle assemble ensuite les chaussures dans un petit atelier dans le Porto qui se trouve dans le nord du Portugal. Grâce à ce geste, Laure contribue à protéger l’environnement et donne un bel exemple pour sa génération. Elle sensibilise également les autres producteurs à réduire le gaspillage et à suivre son geste. Ces différentes matières sont toutes recyclables et véganes.

Zèta shoes: recyclez et réutilisez

Pour Laure Babin, le mot d’ordre est : recycler. En effet, à l’heure d'aujourd'hui, il est indispensable de protéger l’environnement et de converger vers un objectif sans déchet. Selon elle, le fait d'user de matières naturelles ne suffit donc plus pour éviter cela. Pour elle, la solution est juste la réutilisation des matières en fin de vie pour fabriquer de nouvelles choses. Pour sa marque zèta shoes par exemple, la voie est toute tracée. En effet, les chaussures zèta sont destinées à être recyclées une fois qu’elles arriveront en fin de vie afin de les transformer en combustibles verts. Elle propose donc à ses clients de reprendre les paires de baskets pour éviter qu’elles ne se trouvent dans les déchets.

Pour assurer la longévité de ses chaussures zèta, Laure a sélectionné avec soin les matières qui ont servi à les fabriquer. Elle a également privilégié le travail fait main et la fabrication artisanale. C’est pour ces différentes raisons que son atelier se trouve au Portugal, car ce pays converge avec ses objectifs.

Zèta shoes: financement et vente

À l’heure d'aujourd'hui, zèta shoes est devenue une marque de chaussures très connue au niveau mondial. De nombreux pays connaissent l’existence de cette marque depuis la campagne de financement lancé par Laure Babin sur Ulule. En effet, pour réussir ce projet, la jeune femme a lancé une campagne de financement participatif ou crowdfunding. Ce financement a contribué en fait à l’achat des matières premières et au paiement des artisans. Cette campagne de financement s’est avérée être une réussite, car elle a obtenu plus de financements que prévu.

En effet, en 5 jours seulement, Laure Babin a déjà récolté plus de 400 % de son objectif. Son projet a touché des milliers de personnes dans le monde en seulement un mois. Après cette campagne, elle avoue aussi avoir reçu de nombreuses commandes de zèta shoes. Elle aurait également reçu des commandes venant de différents pays européens, du Canada et des pays bas. Le fait d'allier la mode et la protection de l’environnement est donc une quête possible selon elle, mais il faut avoir de la volonté. Elle pense encore révéler de nouveau coloris à l’avenir pour attirer les clients et pour continuer le recyclage des déchets.

Acheter des sandales design pour femmes en ligne
Chaussures de mariage : dénicher des modèles d’escarpins à prix pas chers en ligne

Plan du site